3e édition des Rencontres université défense entreprise à Lyon

Ce 4 avril, les rencontres université – défense – entreprises (RUDE) étaient organisées à la faculté de médecine Rockefeller de l’Université Claude Bernard Lyon 1. C’était l’occasion pour les étudiants présents de découvrir les équipements spécifiques et les savoir-faire militaire.

Sur place, les étudiants intéressés ont pu appréhender la pose de garrots de fortune, les échographies d’urgence, s’entrainer sur un stand de serious gaming, mais aussi découvrir l’intérieur d’un véhicule de l’avant blindé sanitaire (VABSAN).

Des militaires du Centre de formation opérationnelle de santé (CeFOS) et du régiment médical (RMed) de La Valbonne étaient présents pour les gestes de premiers secours. Ces gestes sont d’une importance primordiale sur les théâtres d’opération.

Ce sont eux qui, bien exécutés, permettent de maintenir une victime en vie le temps que les secours arrivent sur place. Il est donc important que les équipes médicales civiles sachent les pratiquer, notamment en cas d’attaque terroriste.

A propos du Service de santé des armées

Le service de santé des Armées (SSA) remplit une mission de soutien. En tout temps en tous lieux, le SSA sait déployer une « chaine santé » opérationnelle complète qui s’articule autour de capacités de soins, de ravitaillement en produits de santé, d’évacuation médicale, d’évaluation et d’expertise des risques sanitaires mais aussi de commandement médical opérationnel.

Ce soutien s’appuie sur 3 principes cruciaux :

  • La médicalisation à l’avant, forme particulière et très spécifique d’exercice médical, qui intègre notamment le sauvetage au combat ;
  • La réanimation et la chirurgicalisation à l’avant, modalités d’intervention médicale spécialisée au plus tôt et au plus près du lieu de la blessure. L’équipe chirurgicale déployée à l’avant met en œuvre des techniques chirurgicales spécifiques, notamment la chirurgie de sauvetage ;
  • L’évacuation médicale (MEDEVAC) stratégique systématique et précoce, la France ne réalisant pas une hospitalisation prolongée sur le théâtre d’opérations. Le blessé ou malade est ainsi évacué vers la structure hospitalière la plus adaptée du territoire national métropolitain pour traitement définitif.

A Lyon, les écoles militaires de santé de Lyon-Bron forment des personnels de santé qui bénéficient, en plus de leur cursus médical, d’une expertise militaire leur permettant de s’adapter à l’exigence de la médecine militaire.