503e RT : l’ETR rend hommage aux morts de la Grande Guerre et à son parrain de promotion

Il est de notre devoir d’honorer la mémoire de nos anciens qui, dans la force de l’âge, donnèrent leur vie pour la liberté et pour que puisse vivre la France durant la première guerre mondiale.

UNE_web_503RT_ceremonie_11nov14

Le 11 novembre, date de l’armistice en 1918, est ainsi l’occasion pour le peuple français de commémorer ce sacrifice. C’est dans ce cadre qu’ont été mobilisés dix militaires de l’escadron transport de réserve (ETR) du 503e régiment du Train (503e RT), à Calvisson, dans le département du Gard.
Pour nous réservistes, reliant par notre engagement les communautés civiles et militaires, ce fut un grand moment d’émotion, mais aussi de fierté. Pour tous ceux qui étaient présents dans les rangs, ces commémorations du centenaire du début de la Grande Guerre revêtaient une symbolique toute particulière.
Cette cérémonie, empreinte de recueillement, a été l’occasion de nommer et de raviver le souvenir des glorieux morts de la commune, et aussi, de faire l’éloge de la paix.

Mais au-delà du sacrifice de nos anciens de 1914-1918, les commémorations du 11 novembre sont l’occasion de se souvenir de l’ensemble des morts pour la France. Ainsi, avons-nous pu honorer, en compagnie d’une section FGI du Régiment de Soutien au Combattant (RSC) de Toulouse, la mémoire du brigadier-chef Eric HARDOIN. Il est le parrain des jeunes engagés formés en 2014 au sein de la 1re brigade logistique.
Le brigadier-chef HARDOIN, calvissonais, a été tué le 15 avril 1995 à Sarajevo alors qu’il participait à une mission de maintien de la paix, en tant que casque bleu, sous l’égide de l’ONU.
Il est pour nous, ainsi que tous les morts pour la France, un exemple à suivre de dévouement. Sa force morale et son sacrifice doivent nous rappeler à tout instant les raisons mais aussi la portée de notre engagement en tant que militaires.

©503RT