Allons enfants !

Le lundi 13 novembre 2017, dans le magnifique cadre de l’Hôtel de Ville de Lyon, a été projeté en avant-première le reportage de Sylvie Perrin « Allons enfants ! ». Il retrace une année de la classe Défense et Sécurité Globale du lycée privé Japy à Lyon. Le lieutenant-colonel Denis Cochet et les jeunes lycéens à la dérive sur le plan scolaire et social, ont appris à se connaitre et ont abordé des thèmes tels que la citoyenneté ou l’engagement dans la défense de la liberté de son pays.

L’option « classe défense et sécurité globale », rassemble chaque semaine, pendant deux heure une classe professionnelle de lycéens et un militaire. Ce projet né à l’académie de Nice et à l’initiative d’une enseignante, vise à transmettre des valeurs de défense, par le dialogue et diverses disciplines académiques et culturelles. Les classes défense, notamment au Lycée Japy, abordent le problème de « fracture sociale », qui divise aujourd’hui notre Nation. Ce projet interministériel mise sur l’enseignement et les valeurs des Armées pour tendre la main à des jeunes à la dérive. Investi dans cette manœuvre, le lieutenant-colonel Denis Cochet va au contact des jeunes lycéens et leur propose un temps d’échange et de compréhension.

Les adolescents, en manque de repères et de perspectives ont pu découvrir des pages d’histoire de la France, des activités de groupe favorisant l’esprit de corps et des angles de réflexion sur le sens de l’engagement citoyen. Cet apprentissage arrive tardivement dans la vie de ces jeunes et le lieutenant-colonel Cochet, dans une démarche paternelle a pris cette classe sous son aile pour lui faire découvrir une autre vision de la vie.

Chaque semaine, le lieutenant-colonel Cochet a passé deux heures avec les élèves de la classe Défense et Sécurité Globale. Par le biais de discussions, de débats et d’activités culturelles, il s’est donné pour mission de reconnecter les jeunes avec leur pays, la France. La plupart disait ouvertement ne pas se sentir français.

L’enjeu est de leur faire comprendre que la liberté de demain, doit être protégée au quotidien et qu’elle dépend de leur engagement citoyen. Comment défendre un pays que l’on ne connait pas ? Un pays auquel on ne se sent pas appartenir.

Le défis relevé cette année dans ce projet semble avoir porté ses fruits, car les jeunes ont tous parcouru un long chemin. Remis dans l’axe de la construction de leur vie professionnelle, ils ont pour la plupart continué à suivre l’option « défense et sécurité globale ». Loin de vouloir porter l’uniforme militaire, ils ont cependant pris conscience de leur rôle en tant que français.

Diffusion lundi 27 novembre à 08h50 sur France 3 région Auvergne-Rhône Alpes.

©CCOM OGZDS-SE