Les archanges veillent aussi sur les militaires

Les forces armées françaises sont constituées de nombreux corps militaires ayant chacun sa spécificité (infanterie, génie, matériel…). Selon la tradition, chaque arme est placée sous le patronage d’un saint dont la légende rappelle symboliquement les spécialités de l’arme. Depuis la réforme du calendrier liturgique romain en 1969, les 3 archanges Gabriel, Michel et Raphaël sont fêtés tous les 29 septembre.

Saint-Michel

Patron des parachutistes, Saint Michel est l’archange descendu du ciel pour combattre la révolte menée par des anges. L’histoire raconte que « la mer s’est ébranlée et la terre a tremblé là où Saint Michel est descendu du ciel ».

C’est durant la Seconde Guerre mondiale que cette tradition trouve ses racines. Au début des années 1940, la médaille de Saint Michel est souvent utilisée comme signe de reconnaissance entre la Résistance et les soldats qui se font parachuter sur le sol français.

En 1944, lorsque les parachutages sur les côtes françaises s’intensifient, un aumônier militaire décide de confier des médailles de Saint Michel à tous les soldats du 2nd régiment des Special Air Service (SAS) britanniques avant qu’ils ne s’envolent.

Enfin, c’est en 1945 que l’aumônier militaire Vallin de la Vaissière instaure Saint Michel comme patron du 1er régiment de chasseurs parachutistes – régiment destiné à renforcer les forces aériennes britanniques.

Saint-Raphaël

Patron des unités de renseignement militaire, l’archange Raphaël est décrit dans la bible comme le protecteur d’un jeune garçon, Tobie, envoyé en mission par son père. Raphaël aidera Tobie tout au long de son périple, lui permettant d’éviter les pièges et dangers qui se dressent sur son passage, pour le guider sur le chemin de la connaissance de Dieu.

Saint Raphaël réuni toutes la caractéristiques qui sont appréciées dans le renseignement. Bon éclaireur, il sait s’infiltrer en territoire ennemi, maitriser l’environnement auquel il se trouve confronté, toujours dans la plus grande des discrétions.

Les militaires appartenant à cette spécialité renseignent sur les zones de conflit et grâce à une analyse de la situation, permet d’anticiper. Les unités de renseignement fournissent des données vitales pour les forces armées en opérations. Ces informations participent à la planification et à la conduite des opérations et contribuent à la manœuvre d’un point de vue tactique.

Saint-Gabriel

Descendu du ciel pour annoncer à Marie qu’elle était enceinte de Jésus, l’archange Gabriel est le saint patron de l’arme des transmissions. Arme de soutien par excellence, les unités de transmission ont pour mission de relier les autres armes entre elle. C’est pour cette raison qu’en 1951, le pape Pie XII choisi Gabriel, l’annonciateur céleste comme protecteurs de ces régiments.

Chaque année, l’École des transmissions de Cesson-Sévigné forme plusieurs milliers de spécialistes dont la plupart rejoignent l’armée de Terre, puisque celle-ci compte en ses rangs 15 000 militaires transmetteurs, sur un total d’environ 20 000 transmetteurs au sein du ministère des Armées.