Baptême de promotion 2017 de l’école de santé des armées en présence de la Ministre

Le 06 octobre 2018 à l’école de santé des armées, 105 élèves médecins et pharmaciens de deuxième année ont été baptisés au cours d’une cérémonie militaire présidée par Mme Florence Parly, ministre des armées, en présence de la directrice centrale du Service de santé des armées (SSA) et des autorités locales.

Cette cérémonie est l’un des événements les plus importants de la scolarité des « santards ». Elle marque leur passage au grade d’aspirant médecin (AM)/pharmacien, suite à leur réussite au concours de première année commune aux études de santé (PACES).

« Cela fait un an, voire deux pour certains d’entre nous, que nous attendons ce jour si spécial, marquant à la fois l’aboutissement d’un travail acharné et l’avènement d’un long chemin, du moins je l’espère, au sein du corps de Santé Militaire » explique l’AM Cédric, président de la nouvelle promotion.

Les élèves ont choisi comme parrain de promotion le Médecin Général Inspecteur (MGI) Henri Rouvillois, l’un des pères fondateurs de la chirurgie de guerre moderne. Initiateur durant la grande guerre des ambulances chirurgicales automobiles, les célèbres « autochir ». Il prit en charge plus de 11 000 blessés graves et sauva de nombreuses vies en utilisant les techniques de stérilisation, la greffe osseuse et l’immobilisation des blessés durant le transport. Sa bienveillance, son dévouement et son sens du devoir guideront les élèves tout au long de leurs études.

« Ces valeurs nous rappellent l’engagement que nous prenons à nous mettre toujours au service des hommes et de la Patrie » explique l’AM Cédric, président de la promotion.

Le fanion de la promotion a été remis par la ministre des armées, en présence de la descendante du MGI Rouvillois.

« Élèves-officiers médecins et pharmaciens, la vie qui s’ouvre devant vous sera riche, enthousiasmante. Chaque patient, chaque cas sera unique. Demain, derrière chacun de vos actes, de vos diagnostics vous serez les protecteurs de nos forces, ses anges gardiens. Soyez fiers du bleu de votre uniforme et du blanc de votre blouse. Servez « pour la patrie et l’humanité » a déclaré la ministre. « Les armées comptent sur vous, elles ont besoin de vous. Servir au SSA, c’est servir deux fois : pour la France et pour vos frères d’armes » a-t-elle ajouté.

A propos de l’École de Santé des Armées

Pour se préparer à l’exercice de leur futur métier, les élèves suivent un double cursus, universitaire à la faculté de médecine de Lyon et médico-militaire d’un volume de 1800 heures réparties sur les 6 ans d’études à l’ESA. 70 % d’entre eux seront envoyés en mission dans les deux premières années d’exercice.

©ESA