Brevet de médecine des forces terrestres : l’ultime étape au Centre de Formation Opérationnelle Santé de l’École du Val de Grâce

Du 5 novembre au 20 décembre 2018, le Centre de formation opérationnelle santé (CeFOS) a accueilli les stagiaires du brevet de médecine des forces terrestres (BMFT). Une cinquantaine de jeunes médecins désormais affectés en antenne médicale terre ou gendarmerie ont reçu leur formation « milieu » de 7 semaines.

Le BMFT c’est l’occasion pour eux de s’acculturer aux milieux Terre et Gendarmerie au travers d’un programme mêlant séquences pratiques et interactives, cours théoriques et enseignement par simulation.

Les enjeux de la bande sahélo-saharienne

Les premiers jours ont porté sur des informations primordiales, comme les enjeux de la bande sahélo-saharienne et les implications de l’opération BARKHANE. Les stagiaires ont également participé à des modules « préparation d’un départ en mission » et « équipement du médecin au combat ».

Le conseiller technique santé de la direction générale de la Gendarmerie Nationale (DGGN), et des intervenants en ont profité pour réaliser une mise en situation particulièrement réaliste avec des experts de l’institut de recherche criminelle de la Gendarmerie Nationale (IRCGN) qui ont déployé une scène de crime au CeFOS.


Les jeunes médecins ont pris part à des ateliers de simulation opérationnelle, notamment de sauvetage au combat et de prise en charge de potentiels troubles psychiques post-traumatiques, mais aussi de communication opérationnelle lors d’une séance de médiatraining.

Une multitude de RETEX

La formation s’est également articulée autour de nombreux de retours sur expérience (RETEX), enseignements et témoignages  visant leur exercice immédiat et futur. La bonne connaissance de l’environnement, des moyens à disposition et du rôle du médecin des forces a également compris la découverte des matériels de vie en campagne.

Un contrôle de connaissance a permis aux stagiaires de valider ces 7 semaines de formation.

©CeFOS