Participation d’aviateurs à l’exercice CITADEL JAVELIN 2016

L’exercice Citadel Javelin, exercice de préparation à la certification du Corps de réaction rapide France (CRR-FR) en tant que Joint Task Force Headquarter (JTF-HQ) s’est déroulé du 28 février au 18 mars 2016, conjointement dans la Marne et dans le Rhône. Pour cela, une composante aérienne a été mise en œuvre afin de soutenir les opérations terrestres, l’occasion de témoigner des compétences rares acquises par les aviateurs en matière de C2 air et l’opportunité de rappeler l’interopérabilité de nos spécialistes.

Ainsi, une trentaine d’aviateurs a participé à la planification et à la conduite des opérations, en se répartissant sur deux sites :
• à Mourmelon où des aviateurs étaient insérés au sein du JTF-HQ, certains armant un AOCC (Air Opérations Coordination Center), d’autres étant intégrés dans les branches du JTF-H ;
• sur la base aérienne 942 Lyon Mont-Verdun où était établi un JFAC-HQ (Joint Force Air Component-Head Quarter) assurant les fonctions nécessaires à la planification et à la conduite des opérations aériennes en soutien des manœuvres terrestres et à l’entraînement du JTF-HQ.

L’AOCC et le JFAC ont permis au JTF-HQ d’intégrer l’action de la composante aérienne dans la manœuvre globale de la force, conformément au scénario de l’exercice.

Enfin, certaines expertises du Core-JFAC ont permis de valoriser l’action du JTF-HQ, notamment en matière de communication (au sein du Media Information Center) et de manœuvre logistique au sein du Joint Logistic Support Group.

Au bilan, cet exercice international a regroupé 1400 militaires de 18 nationalités différentes. Il a permis de tester la capacité opérationnelle finale du CRR-FR à diriger des opérations interarmées de faible intensité à dominante terre, regroupant des moyens terrestres, aériens et maritimes.

Le CRR-FR entame à présent sa certification avec deux exercices programmés : CITADEL BONUS en Pologne en novembre prochain et l’exercice de certification finale TRIDENT JAGUAR prévu au printemps 2017, pour assurer sa prise d’alerte OTAN mi 2017.