La défense européenne s’invite à Lyon III

Vendredi 15 mars, la défense européenne s’invitait à Lyon à l’occasion d’un colloque organisé par les étudiants du Master 2 sécurité internationale et défense (SID) de l’université Lyon III Jean Moulin.

Suite au succès de l’édition 2018 qui avait pour thème « armer la France de demain », la promotion 2019 du Master SID a choisi cette année d’axer les échanges durant le colloque autour du thème : « Défendre l’Europe : vers l’émergence d’une autonomie stratégique ? ».


Qu’ils soient militaires ou civils, d’éminents spécialistes des questions défense, tels Olivier Zajec ou Joseph Henrotin, ont ainsi échangés toute la journée pour approfondir la réflexion sur un des axes majeurs de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025, qui vise à « garantir notre autonomie par le renforcement des partenariats et le soutien de la construction d’une autonomie stratégique européenne ».

Organisé en trois tables rondes animées par des étudiants, ce colloque a tout d’abord dressé un état des lieux de la coopération européenne en matière de défense et de sécurité.  Elles étaient axées notamment sur la difficulté à définir la notion même de la menace, de plus en plus polymorphe, mais aussi sur la coopération avec l’OTAN. Les discussions se sont poursuivies autour de la question des enjeux et ambitions de la coopération industrielle en Europe, pour finir en échangeant sur les perspectives de défense européenne dans les nouveaux espaces de conflit.

Ainsi, seule une coopération accrue entre les pays est à même de favoriser l’émergence d’une culture stratégique entre les états européens. Afin de pouvoir permettre plus de souplesse et d’agilité d’emploi des forces armées, la LPM a donc pour ambition de fédérer les capacités à forte valeur ajoutée des pays européens (moyens de renseignement, la défense aérienne élargie ou encore les capacités cyber…). En effet, ces mêmes capacités permettent aux armées françaises de se préparer à l’évolution des menaces dans les nouveaux espaces de confrontation, tels le domaine spatial et l’espace numérique.

Ensemble, les experts intervenants ont apporté des axes de réflexion aux étudiants présents lors de séances d’échange dynamiques. L’édition 2019 de ce colloque s’inscrit comme un évènement incontournable des questions défense de la région lyonnaise, permettant à tout un chacun de s’emparer du sujet et ainsi mettre en perspective la défense en tant que science sociale.