Des réservistes du 503e RT au CENZUB

Du 8 au 12 février 2016, une dizaine de militaires de l’escadron de transport de réserve (ETR) du 503e régiment du Train (503e RT) ont participé aux entraînements au combat urbain sur le site de Joéffrécourt, près de Sissone (Aisne).

A peine arrivé sur le site, le groupe perçoit le matériel nécessaire au « SYMULZUB ». En effet, grâce à une série de capteurs disposés sur le corps et le casque et d’un boitier sur l’arme, la simulation du combat prend une tournure exceptionnellement réaliste.

Intégrés au sein de la FORAD (Force Adverse), les réservistes du 503 ont pu profiter de précieuses instructions, de nombreux entraînements ainsi que de mises en situation au plus proche du réel grâce aux installations du Centre d’entraînement aux actions en zone urbaine – 94e régiment d’Infanterie (CENZUB – 94e RI).

Approche sous blindage grâce à un AMX 10P, s’emparer d’un immeuble, le tenir, organiser une contre-attaque, le tout dans une ambiance sonore chaotique ajoutée aux fumées déversées directement dans les bâtiments. Autant de savoir-faire qui sont désormais intégrés par les réservistes du 503, car expérimentés durant des jours face aux forces alliées interprétées par une section du 1er régiment d’infanterie (1er RI) de Sarrebourg.

Grâce à cette période, l’escadron de transport de réserve du Fier 503 est en mesure de transmettre l’enseignement reçu, en vue d’augmenter son efficacité opérationnelle pour répondre à l’engagement de l’armée de Terre dans un contexte qui implique plus que jamais les réservistes.