Enduro : La folle remontée d’Hugo !

La caravane de l’enduro mondial s’est retrouvée ce week-end à Spoleto, à l’occasion du Grand Prix d’Italie. C’était l’occasion pour les 3 pilotes de l’Équipe d’Enduro Armée de Terre-FFM d’en découdre avec les meilleurs.

En catégorie junior, les 32 pilotes inscrits ont dû affronter un parcours éprouvant avec des spéciales techniques et très sélectives où la moindre erreur se payait au prix fort ! Dès le prologue du vendredi soir, le 1ere  Classe Jean-Baptiste prend le 2e temps chrono de la catégorie. Samedi, après un excellent premier tour qu’il boucle à la 5e place, il doit abandonner suite à une douleur de l’épaule contractée lors d’une chute quelques jours plus tôt à l’entrainement. Le militaire du 503e Régiment du Train a serré les dents et termine la journée à la 11e place.

Afin de ne pas prendre de risque pour la suite de la saison, il ne prend pas le départ dimanche : « Je me sentais vraiment bien sur ma moto et je pense que je pouvais me battre dans le top 5 mais la douleur était trop gênante. Je ne pouvais plus tenir la moto correctement ».

Pour ses coéquipiers les soldats Hugo et Thibaut, c’était leur première participation à une épreuve mondiale. Le soldat Passet a cherché le bon rythme. Auteur de beaux chronos dans « l’extrême test », il prend la 18e place samedi. Le lendemain, il a su trouver des solutions et pointait à la 10e place à l’entame du dernier tour. Mais à l’attaque dans la dernière spéciale, il chute et termine quand même 14e : « J’ai pris les spéciales une par une en donnant le meilleur de moi-même. Je suis déçu de chuter dans la dernière spéciale car je jouais le top 10 mais je sens que je progresse, c’est positif ! »

Samedi, le soldat Blanjoue subit un problème technique qui lui fait perdre de longues minutes au contrôle horaire prenant ainsi 7 minutes de pénalité. Le lendemain, il part revanchard mais chute dès la 1re spéciale et endommage sa moto. 25e au premier ravitaillement, il repart après un excellent travail des mécaniciens. Le pilote Yamaha entame alors une très belle remontée. Solide, il ne lâche rien jusqu’à la dernière spéciale et s’empare de la 10e place finale malgré ces péripéties.

Après un week-end très formateur pour les jeunes recrues de l’EEAT-FFM, l’ensemble de l’équipe va pouvoir profiter d’une petite période de calme afin de remettre en condition le matériel et soigner les blessures avant la prochaine course qui se déroulera en Estonie pour la 2e épreuve du championnat d’Europe début juillet.

©503e RT