Entreprises & Défense : focus sur le rôle du Correspondant réserve entreprises-Défense

Le 22 mars 2016, grâce à l’action de deux correspondants réserve entreprises-Défense (CRED), deux conventions entreprises-Défense en faveur de la réserve ont été signées en région Auvergne Rhône-Alpes : la première à Lyon avec l’entreprise d’ingénierie Altika et la seconde au Bourget du Lac avec l’Université Savoie Mont Blanc.

Les entreprises et les administrations qui souhaitent faciliter la disponibilité, la réactivité et l’accès à la réserve de leurs employés-réservistes peuvent signer une convention de soutien à la politique de la réserve militaire avec le ministère de la Défense. Ces conventions sont préparées par des CRED, réservistes citoyens ou opérationnels, qui vont à la rencontre des employeurs pour développer ces partenariats. Rencontre avec l’un d’eux, le lieutenant ® Philippe.

Qui êtes-vous ?
Lieutenant ® Philippe : Diplômé de l’EM Business school Lyon, je suis chargé des grands comptes et de la commercialisation au sein d’un important groupe d’enseignement supérieur privé. Je suis également réserviste opérationnel depuis 1995, chargé de la brigade des transports du groupement de Gendarmerie du Rhône, officier de réserve adjoint au commandant du peloton de surveillance et d’intervention de Lyon et conseiller en protection sociale. Ancien militaire, j’avais envie de garder un lien avec l’Institution et continuer à servir mon pays.

Quel est le rôle d’un Correspondant réserve entreprises-Défense (CRED) ?
Ma mission consiste à aller à la rencontre des employeurs pour leur présenter la politique de soutien à la réserve militaire. L’emploi des réservistes au sein des forces armées est subordonné à leur disponibilité professionnelle, aussi bien en termes de réactivité que de durée d’activité. Le CRED prospecte, conseille et accompagne la décision des entrepreneurs. Evoluant au sein des présidences et directions générales des entreprises, il m’est relativement aisé de rentrer en contact avec les dirigeants. Nous comptons aussi sur les employés-réservistes, ambassadeurs de la réserve dans leur entreprise.

Pourquoi signer une convention entreprise-Défense ?<
C’est un partenariat gagnant-gagnant. Une convention permet d’officialiser et de faciliter l’accès à la réserve des employés en augmentant l’obligation légale de 5 jours minimum de service par an et de s’accorder sur un délai minimum de convocation. Pour les salariés, c’est une pleine reconnaissance de leur engagement qui ne se fait plus sous la couverture d’absence via leurs congés ou RTT, avec l’obtention par exemple d’un supplément de congés pour assurer leurs périodes de réserve. En signant ces conventions, les entreprises aident à soutenir l’action de la Défense, d’où l’attribution possible de la qualité de « partenaire de la Défense nationale ».

Au niveau national, le secrétariat général du conseil supérieur de la réserve militaire est chargé de la mise en place et du suivi de ce partenariat entreprises-défense. En local, il bénéficie d’un réseau de 54 Correspondants réserve entreprises-Défense, dont 5 en région Auvergne Rhône-Alpes. Les conventions, au nombre de 340 au 1er janvier 2016, formalisent le soutien des signataires à la politique de la réserve militaire, à la promotion de l’esprit de Défense et leur contribution à la sécurité nationale.

Pour plus d’informations : www.defense.gouv.fr/reserve/reserve-et-entreprises

Crédits photo : MINDEF & IUT de Chambéry/USMB