Exercice de décontamination à l’Hôpital d’instruction des armées Desgenettes

Dans le cadre de la Journée Nationale du Réserviste (JNR) et à la suite de la signature de la convention entre la Défense et les Hospices civils de Lyon le 10 avril dernier, un exercice de décontamination médicale en conditions réelles s’est déroulé à l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Desgenettes, ce jeudi 17 avril.

Voir et télécharger la vidéo ici.

Un scénario réaliste pour un entraînement adapté.

Exercice de simulation de décontamination chimique à l'hopitalIl s’agit d’un exercice de décontamination médicale chimique suite à l’explosion d’un colis piégé au gaz sarin, mis en œuvre conjointement par l’Hôpital Edouard Herriot de Lyon, l’un des hôpitaux des Hospices Civils de Lyon et l’Hôpital d’Instruction des Armées (HIA) Desgenettes.

Cet exercice a permis d’évaluer une vingtaine d’étudiants de l’Hôpital Edouard Herriot sur l’application pratique des procédures de décontamination.

Des militaires d’active et de réserve de l’HIA Desgenettes ont joué le rôle de victimes à décontaminer et d’intervenants médicaux.

Le médecin principal Géraldine Jomir, réserviste opérationnelle de l’HIA Desgenettes, officiant au service de médecine nucléaire du Groupement Hospitalier Est des Hospices Civils de Lyon, a supervisé l’exercice. Elle explique : « outre la formation, la mise en oeuvre et l’amélioration des protocoles de prise en charge, l’intérêt de cet exercice est de faire collaborer au sein d‘une même chaîne du personnel militaire et du personnel civil».

Exercice de simulation de décontamination chimique à l'hopitalCet exercice s’est déroulé dans le cadre de la Journée Nationale du Réserviste (JNR) et a concrétisé la convention signée entre les Hospices Civiles de Lyon (HCL) et le service de santé des armées (SSA), le 10 avril 2014.

Dans la zone de Défense Sud-Est, le Service de Santé des Armées (SSA) est constitué de 400 réservistes opérationnels dont une dizaine de réservistes citoyens.

 

©CCOM OGZDS-SE