Exercice incendie au bloc opératoire de l’hôpital d’instruction des armées Desgenettes

Un exercice de mise en sécurité incendie s’est déroulé en coordination avec les pompiers à l’hôpital d’instruction des armées Desgenettes (HIAD), le vendredi 13 novembre 2015.

Accueillant des personnes extérieures, l’HIA Desgenettes est soumis à la réglementation relative aux établissements recevant du public (ERP), notamment à des obligations précises concernant la prévention du risque incendie. Une de ces obligations est de réaliser un exercice annuel conjointement avec le service départemental-métropolitain d’incendie et de secours (SDMIS) du Rhône et de la métropole de Lyon.

La commissaire en chef de deuxième classe Brigitte, chef du département logistique et chargée de protection contre l’incendie à l’HIAD explique : « La particularité d’un hôpital est la mise en sécurité des patients en cas de départ de feu. Cette année, en accord avec les différents responsables, la zone test retenue est le bloc opératoire».

Cet exercice a mobilisé 14 pompiers, 25 médecins et soignants civils et militaires et 4 personnels du service de sécurité de l’HIAD. La commissaire en chef Brigitte précise « Nous formons le personnel au risque incendie, cet exercice permet d’estimer leurs acquis. Nous évaluons le personnel sur les procédures pour mettre en sécurité des patients, assurer leur propre sécurité et se coordonner avec les pompiers et les autres services de l’hôpital. Les pompiers doivent assurer leur mission au sein d’un service hospitalier, notamment un bloc opératoire, où des opérations sont en cours et des patients intransportables : des contraintes très particulières à prendre en compte rapidement ».

 

L’Hôpital d’Instruction des Armées Desgenettes (HIA Desgenettes)
L’Hôpital Desgenettes est un établissement militaire de soins ouvert à tous les assurés sociaux: au personnel de la Défense (militaires en activité, leur famille, les retraités) et aux civils représentant 90% de l’activité. D’une capacité d’accueil de près de 250 lits, cet établissement regroupe plus de 800 personnels, composés à 55 % de militaires et à 45% de civils. Outre son laboratoire et les urgences, il accueille de nombreux services comme l’anesthésie-réanimation, la rééducation, les pathologies infectieuses, la viscérale, l’orthopédie, l’endocrinologie-diabète et la gastro-entérologie. Hôpital d’instruction, il forme de nombreux étudiants de l’École de santé des armées (ESA), de l’université de médecine et des écoles paramédicales lyonnaises.