La force SENTINELLE engagée sur la Biennale de la danse 2018

« Un défilé pour la paix ! » C’est avec ces mots que le grand festival de danse de Lyon est annoncé. La paix pour objectif s’accorde avec l’histoire de cette festivité, réduite en 2016 à la zone du parc de Gerland à la suite des attentats.

C’est dans ce contexte qu’une section a été désignée pour participer à la sécurisation de la biennale de la danse 2018. Avec près de 300.000 personnes attendues, ce défi tactique a été relevé avec succès par la section du 14e régiment d’infanterie et de soutien logistique parachutiste (14e RISLP) et la compagnie commandée par le 519egroupe de transit maritime (519e GTM). L’État-major Terre du Rhône (EMT69) a quant à lui déployé un poste de commandement harpon afin de coordonner l’action avec les forces de sécurité intérieure (FSI) et les différentes unités élémentaires (UE) susceptibles d’être engagées.

A propos de l’opération SENTINELLE

La force Sentinelle mobilise jusqu’à 7 000 soldats déployés dans la durée, comprenant le dispositif opérationnel permanent et l’échelon de renforcement planifié. Il existe, de plus, une réserve stratégique de 3000 militaires sous les ordres du Président de la République, prêts à intervenir en cas de crise majeure. Ce volume de forces de 10 000 hommes correspond au contrat opérationnel fixé aux Armées pour intervenir sur le territoire national.

L’engagement de l’échelon de renforcement planifié est le fruit d’une concertation qui a lieu à deux niveaux :

  • Au niveau zonal, le dialogue permanent entre le préfet de zone et le général de corps d’armée Philippe LOIACONO, gouverneur militaire de Lyon, et officier général de la zone de défense et de sécurité Sud-Est, permet d’évaluer les besoins et de faire les demandes de renforcement requises au regard de l’appréciation de la menace ;

Au niveau national, la cellule de coordination Intérieur/Défense (C2ID) se réunit tous les mois pour évaluer les demandes, et engager les forces les plus adaptées à la mission.