Journée nationale du souvenir des victimes de la déportation

Le 28 avril est la journée dédiée à la mémoire des victimes et héros de la déportation dans les camps de concentration et d’extermination nazis lors de la Seconde Guerre Mondiale.

Votée à l’unanimité par le Parlement, la loi du 14 avril 1954 a instauré la Journée nationale du souvenir de la déportation. Les anciens déportés ayant survécus et familles des déportés ont exprimé dans les années 50 le besoin de voir inscrire sur le calendrier des commémorations une célébration nationale destinée à préserver la mémoire de la déportation.

Chaque année, le dernier dimanche d’avril est dédié à la célébration de la mémoire des victimes de la déportation. Cette date a été retenue du fait de sa proximité avec la date anniversaire de la libération de la plupart des camps de concentration.

Portrait du général Delestraint

Officier de char en juin 40, le général Delestraint refuse la défaite et l’armistice et entre en résistance dès juillet 1940 en manifestant ses convictions. En août 1942, le général de Gaulle le choisit pour organiser et commander l’Armée secrète qui doit regrouper différents mouvements de la Résistance en zone Sud ; il travaille alors avec Jean Moulin pour élargir la structure à la zone Nord.

Arrêté à Paris le 9 juin 1943, il est interrogé et torturé à Fresnes puis déporté au Struthof en Alsace. Transféré à Dachau en septembre 1944, il y décède des mauvais traitements le 19 avril 1945, quelques jours avant la libération du camp par les alliés.

Le saviez-vous?

A Lyon, une plaque commémorative a été installée au 4 avenue Leclerc, où résidât le général de novembre 1942 à juin 1943. Un jardin porte également son nom quai Victor Augagneur, non loin de la préfecture.