La base de Nîmes-Garons devient le quartier « El Parras »

Le jeudi 25 juin 2015, le 503e régiment du Train (503e RT) a organisé une cérémonie de baptême de l’emprise militaire de Nîmes-Garons, présidée par le général Jean-Marc Bacquet commandant la 1re brigade logistique, en présence des autorités civiles et militaires de la garnison. L’ancienne base aéronavale est ainsi devenue officiellement le quartier « El Parras ».

Constituant un pendant à la célèbre bataille de Camerone, El Parras évoque un fait d’armes lors de la campagne du Mexique durant lequel un détachement de 28 tringlots et de 44 légionnaires a repoussé du 1er au 05 mars 1866 jours les assauts de 2000 rebelles mexicains.

Ce baptême traduit l’empreinte marquée de l’armée de terre dans la garnison depuis l’arrivée du 503e régiment du Train en 2011, surnommé dès lors « régiment de Camargue » et tourne symboliquement la belle page écrite pendant un demi-siècle sur le site par l’aéronavale.

« tringlots » : appellation historique des soldats du Train des équipages : ceux qui portaient la tringle, mousqueton de cavalerie de l’armée impériale.

Lieutenant-colonel Arnaud, commandant en second du 503e RT

20150625_NP_503RT_Bapteme-du-site_El-Parras_045-1_Panorama-Discours