L’armée de Terre fête le train

26 mars 1807 – 26 Mars 2017 L’arme du train fête ses 210 ans aujourd’hui. De la Voix sacrée de Verdun aux pistes du Sahel et à l’opération Sentinelle, les soldats de l’arme du Train sont engagés partout pour appuyer les mouvements des unités interarmes et effectuer les ravitaillements logistiques sur terre, par air ou par transbordement maritime.

Le 26 mars 1807, au quartier général d’Osterode en Prusse Orientale (actuelle Pologne), Napoléon Ier, Empereur des français, signe le décret portant création des premiers bataillons des Équipages des Transports Militaires, acte fondateur de l’arme du train. Il s’affranchit ainsi des ressources réquisitionnées aux entreprises privées et militarise la logistique opérationnelle.

Arme du soutien, les régiments du train sont souvent appelés à participer aux ouvertures de théâtres ou lors de catastrophes naturelles, telles que le passage de l’Ouragan Irma où sont rapidement intervenus les militaires du 519e Groupe de Transit Maritime (519e GTM) du détachement de Toulon.

Unité d’appui à la projection et au ravitaillement par voie maritime des armées, le 519e GTM a pour vocation de projeter du matériel en conduisant le déchargement sur n’importe quel point du globe
Le 503e Régiment du Train (503e RT) situé à Nîmes, assure également des missions de soutien et de ravitaillement terrestre sur le territoire national ainsi que sur les théâtres d’Operations extérieurs. Il participe activement au soutien des opérations en organisant des convois pour acheminer la ressource au plus près des combattants.

Le saviez-vous ?

Les soldats du train sont appelés « Tringlots », car ils étaient dotés d’un mousqueton de cavalerie particulier équipé d’une tringle de suspension.