Lieutenant Benoit déployé sur l’opération Sentinelle à Lyon pendant les fêtes de fin d’année

Le lieutenant Benoît est chef de section sur l’opération Sentinelle à Lyon au sein de l’Etat-major tactique 69 (EMT 69). Ce Saint-cyrien de 25 ans, affecté depuis quelques mois au 1er régiment d’Infanterie de Marine (1er RIMa) d’Angoulême est projeté pour la première fois sur l’opération Sentinelle. Nous l’avons suivi pendant une patrouille.

« Permettre aux gens de passer de joyeuses fêtes »

Je trouve cette opération valorisante car nous sommes au contact direct de la population française. Ainsi, j’ai le sentiment de participer concrètement à la protection du territoire. Les gens qui nous croisent sont contents de nous voir. On le lit dans leur regard. Parfois, ils nous expriment leur satisfaction. Durant ces périodes de fin d’année, on ressent aussi une atmosphère festive. Mais nous savons qu’il s’agit aussi d’une période sensible où nous devons redoubler de vigilance. Nous patrouillons dans des lieux confinés avec une forte concentration de population, tel que le marché de Noël de la place Carnot. Nous avons aussi participé à la sécurisation de la fête des Lumières le 8 décembre dernier aux côtés des forces de sécurité intérieures. Notre présence rassure la population et dissuade d’une potentielle attaque. Grâce à nous, des gens pourront réveillonner en toute sécurité.

« Donner du sens à la mission. »

L’opération Sentinelle est un passage obligatoire pour tous les régiments aujourd’hui ! C’est à notre tour ! Mon objectif ici, est de donner du sens à la mission pour que mes hommes continuent d’être efficaces et motivés. À mon sens, cette opération s’inscrit très clairement dans un cadre opérationnel complémentaire de l’opération Barkhane. Je constate que les soldats qui reviennent de Barkhane ont acquis de bons réflexes appréciables dans le cadre de Sentinelle. 

« Un esprit de Noël au sein du peloton » 

Certains de mes hommes en sont à leur troisième déploiement sur Sentinelle depuis le début de l’année. Ce rythme est exigeant pour eux et aussi pour leurs familles. On ne va pas se le cacher. Je sens toutefois qu’un esprit de Noël s’est installé au sein du peloton. L’atmosphère est chaleureuse. Certains profitent de leurs quartiers libres pour acheter des cadeaux à leurs proches. Lyon est une grande ville qui laisse aussi un large choix !

J’ai aussi demandé à chacun d’entre eux d’acheter un cadeau d’une valeur de 5 euros à un militaire du peloton désigné par tirage au sort. Nous prendrons donc un moment pour ouvrir chacun nos cadeaux à l’occasion d’un moment de cohésion et de bonne humeur !

« On se sent soutenus »  

Nous avons eu une excellente surprise il y a quelques jours ! Nous avons reçu des cartes de vœux d’enfants d’une école de la Réunion. Les écoliers nous ont envoyé de nombreux messages de soutien auxquels nous n’avons pas manqué de répondre. Notre régiment est à l’origine de cette initiative qui nous a beaucoup touché.

Aussi, le gouverneur militaire de Lyon vient souvent nous rendre visite et dinera aussi avec les soldats le soir de Noël.

Enfin nous avons été très agréablement surpris par la qualité du soutien tant dans le confort des infrastructures que dans les diverses activités de loisirs (karting, places de cinéma, restauration …) offertes aux soldats durant leur temps libre.

Je pense que ce Sentinelle restera un bon souvenir pour nous tous ! Il m’aura permis aussi de créer de la proximité avec mes hommes et d’apprendre à mieux les connaitre.