Les Lyonnais solidaires des blessés de guerre

>La salle était comble ce jeudi 14 novembre à la Bourse du Travail de Lyon. Plus de 1500 lyonnais civils et militaires sont venus assister au concert du Gouverneur militaire de Lyon, témoignant ainsi de leur solidarité envers les blessés en opération et les familles des militaires morts au combat.

C’est le général de corps d’armée Philippe Loiacono, Gouverneur militaire de Lyon (GML), organisateur de ce bel évènement qui a ouvert la soirée en rappelant en quoi, la cause des blessés lui tenait à cœur. Il en a profité pour rappeler au public qu’en ce moment même, 30000 soldats étaient engagés en France et à l’étranger pour la protection des Français, précisant que cela méritait remerciements et considération.

Il a aussi tenu à remercier les 300 jeunes choristes âgés de 9 à 15 ans, venus d’établissements des quatre coins du département (Lyon, Vénissieux, Lentilly, Saint-Bonnet de Mûr, Saint-Just Saint-Rambert). Il a également exprimé sa satisfaction quant à la qualité du travail partenarial mené depuis plusieurs années entre les Musiques militaires de la région et les établissements scolaires, visant à renforcer les liens entre les armées et la jeunesse.

La Fanfare du 1er régiment de Spahis de Valence a débuté la soirée par un répertoire militaire traditionnel avec notamment « Les Africains » et « El Alamein Tunis ». Les musiciens ont ensuite enflammé la salle avec des sons groove en interprétant notamment « I gotta feeling » du groupe The Black Eyed Peas.

Puis ce fût à la fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins d’entrer en scène. Les artistes ont eux aussi fait découvrir au public les chants traditionnels alpins, au son des cors de chasse, emblème des chasseurs alpins en interprétant « Témeraire » l’hymne des chasseurs.

Habillés de foulards basques, les jeunes choristes ont ensuite interprété un chant populaire du sud-ouest de la France, «Paquito Chocolatero» accompagnés par la fanfare du 27e BCA, pour le plus grand plaisir du public.

Après un tonnerre d’applaudissement, le général Loiacono est remonté sur scène afin de remercier chaleureusement le public et les partenaires.

Enfin, c’est à l’unisson que les quelques 1500 spectateurs et les 300 jeunes choristes accompagnés des fanfares ont entonné la Marseillaise, beau témoignage du lien qui unit les Lyonnais à leurs Armées.