Des marsouins à Vienne pour protéger le festival de jazz

Chaque année, durant une quinzaine de jours, le festival Jazz à Vienne propose des spectacles chaque soir, au sein du théâtre antique qui accueille jusqu’à 7 500 spectateurs. Événement culturel à portée nationale, il fait l’objet d’une attention particulière de la part des autorités préfectorales. A nouveau, les soldats de l’opération Sentinelle ont été mandatés pour venir en renfort.

Cette année, c’est une section du 3e régiment d’infanterie de Marine (3e RIMa) qui a été engagée dans le cadre de l’échelon de renforcement planifié. Arrivés à Lyon pour la perception du matériel adéquat, les hommes se sont ensuite installés non loin de Vienne.

Dès le 28 matin, la section participait à la protection de la journée du festival consacrée aux enfants des établissements scolaires de la ville, puis à la sécurisation de la première soirée spectacle.

Conformément au concept Sentinelle, les marsouins ont été engagés en complément des forces de police et conduit des patrouilles de niveau groupe dans le centre historique de Vienne et dans les principales artères menant au théâtre antique, en faisant effort sur les phases sensibles que sont l’arrivée et le départ des spectateurs. Chaque jour les marsouins étaient engagés de 17h à 2h du matin, avec parfois des missions supplémentaires dans la journée pour contribuer à la protection de spectacles programmés dans les rues de Vienne.

La coopération avec les forces de police fut optimale et la population particulièrement favorable, a souvent manifesté sa gratitude à l’égard de nos soldats engagés dans une mission particulièrement éprouvante, du fait des horaires tardifs et de l’extrême chaleur qui sévit dans la ville.

A la fin de cette mission parfaitement remplie par ces marsouins, la section a rejoint sa garnison, le quartier Foch, le jour de la fête nationale, pour goûter à un repos parfaitement mérité et se préparer très rapidement à vivre de nouvelles aventures, sans doute hors métropole.

©DMD38

A propos de l’ERP – échelon de renforcement planifié

L’échelon de renforcement planifié (ERP) constitue une réserve composée de militaires d’actives, prêt à accroitre les rangs de l’opération Sentinelle dès que nécessaire.
L’ERP est une particularité propre à l’opération Sentinelle nouvelle génération, qui rend possible les bascules d’effort. C’est-à-dire que, désormais, les soldats ne sont plus déployés a priori, mais en réponse à un besoin exprimé par la préfecture. Permettant ainsi une adaptation plus rapide mais aussi plus efficiente.