« Nicolas Wild a enfin fait l’armée » : La Défense participe au salon Lyon BD.

Une table ronde s’est tenue au Forum de la Fnac, le samedi 14 juin pour lancer le Lyon BD Festival. Animée par Mme Tania Beaumont, Nicolas WILD retrouvait deux mois après, les militaires qui l’avaient accueilli dans leur formation.

Le ministère de la Défense en concertation avec les responsables de Lyon BD Festival a proposé une résidence d’auteur à Nicolas Wild, auteur de bande dessinée. Placé en immersion auprès de contrôleurs aériens de la base aérienne 942 de Lyon-Mont Verdun, avec les pilotes de chasse et d’hélicoptères de la base aérienne 115 d’Orange et avec les fantassins du 92e régiment d’infanterie de Clermont-Ferrand, il apporte son regard personnel et sans ambages sur le monde de la Défense.

WP_20140614_003

Nicolas, quels sont les impressions majeures que vous retenez de ces journées passées avec les militaires ?

« Qu’ils soient de l’armée de Terre ou de l’air, j’ai noté que tous affichaient de la passion pour leur métier et du professionnalisme. Nous sommes loin des caricatures de la grande muette, car les militaires rencontrés se sont ouvert et ont été transparents sur leurs activités même s’ils ne développent pas leurs opinions personnelles. »

page 03 mont verdun 02

 

 

 

 

 

Les militaires n’ont-ils pas eu peur du résultat du travail de Nicolas ?

« Effectivement, nous nous sommes posés des questions, mais notre démarche est bien une démarche d’ouverture vers la société civile. Nous n’avons pas passé de commande à Nicolas, mais nous l’avons bien invité à nous restituer sa vision de notre monde militaire » développe le capitaine Inzerillo à l’origine du projet.

Il ajoute : « Ce fut une belle expérience humaine avec deux mondes différents qui se sont rencontrés. Les barrières sont tombées.  L’aventure n’est pas terminée. Nous attendons avec beaucoup d’impatience les planches relatives à la visite de Nicolas dans l’Armée de Terre».

 

page 04 OUVRAGE 01

« Disposer d’une armée est une chance pour la nation, encore faut-il que le citoyen en prenne conscience et sache ce qu’il peut en attendre. Il est donc important de se faire connaitre et ce genre d’expérience y contribue », ajoute le colonel Gourdain commandant la BA 942.

©CCOM OGZDS-SE