Noble Arrow 2014

Du 13 au 29 octobre 2014, l’armée de l’air conduit depuis la base aérienne 942 de Lyon Mont Verdun, l’exercice Noble Arrow. Il s’agit d’une étape majeure vers la prise d’alerte par la France du commandement de la composante Air (Air C2) de la force de réaction rapide de l’Otan en 2015 (Nato – Response Force – NRF).
Une_Web_NOAW

Pour répondre militairement à une crise émergente, l’OTAN s’est dotée d’une force de réaction rapide. Au 1er janvier 2015, l’armée de l’air française prendra le commandement de la composante aérienne de cette force. Un processus de certification de l’aptitude des forces contributrices à exercer de telles responsabilités  précède cette prise d’alerte. Noble Arrow a précisément pour objectif la certification du Joint Force Air Component français (JFAC HQ – commandement de la composante air de la force interarmées) pour la NRF 2015.

Jusqu’à 100 sorties aériennes par jour
Sous l’autorité du GDA JC ZIMMERAMNN (COM JFAC), cet entraînement multinational de grande ampleur, de type « Livex », met en œuvre le C2 (Command and Control par le JFAC HQ) ainsi que des moyens aériens, terrestres et maritimes. « La meilleure manière de préparer le JFAC, c’est d’avoir en aval des travaux conduits par l’état-major,  des forces qui réalisent les missions d’entraînement planifiées et programmées par l’état-major », explique le lieutenant-colonel Pascal Sotty, commandant le core-JFAC français basé à Lyon et JFAC Director de l’exercice. A partir de moyens mis en œuvre depuis 22 sites, près d’une cinquantaine d’aéronefs, des systèmes sol-air (Mamba et Crotale) et des radars tactiques français et danois sont ainsi engagés dans l’exercice. Au total, 14 nations, soit plus de 1000 personnes sont mobilisées.

Une dimension interalliée et interarmées
Au-delà d’un entraînement interallié, Noble Arrow comprend une vraie dimension interarmées. « Pendant 10 jours, cet entraînement est mené en cohérence avec les exercices français Toll et Catamaran, respectivement conduits par l’armée de terre et la marine nationale », a ajouté le général Jean-Jacques Borel, commandant la Défense aérienne et les opérations aériennes. « Grâce à des scénarios de plus en plus complexes,  Noble Arrow offre à l’ensemble des participants des conditions très proches de la réalité et ce, quel que soit le niveau de commandement  ».

Prochaine étape, Trident Juncture
Alors que la France aura la responsabilité du commandement de la composante Air de la NRF15,  la composante Terre sera sous commandement Germano-Néerlendais, la composante Marine  sous commandement espagnol tandis que les  Forces Spéciales » sera sous commandement polonais. Après  Steadfast Cobalt qui a permis courant mai 2014 de valider les structures SIC  et Noble Arrow destiné à la certification du FR JFAC, le Core-JFAC français participera à Trident Juncture dont la finalité est la certification du commandement de niveau opératif confié  au Joint force command (JFC) de Naples.

Noble Arrow en chiffres

  • 60 aéronefs
  • 14 Nations : France, United States, Great Britain, Germany, Canada, Italy, Spain, Belgium, Denmark, Estonia, Greece, Sweden, Turkey and Switzerland
  • 130 militaires dans le JFACC dont 50 augmentees
  • 22 sites impliqués dont 9  bases aériennes
  • Jusqu’à 100 sorties par jour