Prix Réserve Jeunesse 2017 individuel : L’École des jeunes porte-drapeaux

Le prix réserve jeunesse 2017 a marqué l’ouverture des journées nationales du réserviste qui se dérouleront du 13 octobre au 11 novembre sur tout le territoire nationale. Il met à l’honneur les actions menées par des réservistes au profit des jeunes français et françaises dans le cadre de l’enseignement de Défense. Cette année, le Commandant de réserve Dominique de la DMD 63 a remporté le Prix Réserve Jeunesse 2017- individuel.

Pouvez-vous vous présentez svp ?

Je suis né un 14 juillet, hé oui ! Pour un militaire… de l’année 1952. Engagé en 1970, je commence comme sous-officier puis officier. Je suis marié, père de 3 enfants et grand-père de 4 petits-enfants.
Je suis entre autres, Officier de l’ordre national du mérite et médaille d’or de la Jeunesse et des Sports.

Pourquoi devenir réserviste ?

Quittant le service actif pour raison statutaire, je décide de poursuivre dans la réserve, en parallèle d’un travail dans le civil. Ma connaissance du département et mon gout pour l’aide aux jeunes m’incitent à trouver une activité dans ces domaines, donc à la délégation militaire départementale. Je pilote le RLJC, Réservistes Locaux à la Jeunesse et à la Citoyenneté, dans des actions innovantes, au profit des jeunes des quartiers sensibles de Clermont Ferrand.

Vous avez remporté le Prix Réserve Jeunesse 2017 – individuel pour l’École des jeunes porte-drapeaux. En quoi cela consiste-t-il exactement ?

Soucieux de développer encore plus l’esprit de citoyenneté de nos jeunes concitoyens, ceux que je rencontre avec mon RLJC, et constatant une absence de plus en plus remarquée de porte-drapeaux aux cérémonies, reliant les deux, avec notre association AMRC 63, Association des Anciens Militaires, Retraités et leurs Conjoints et Sympathisants du Puy de Dôme, nous avons eu l’idée de créer cette école.

Afin d’avoir le soutien de l’éducation nationale, je me suis fait agréé réserviste citoyen de l’éducation nationale. J’ai présenté ma conférence au référent en histoire…

Apres une évocation de l’histoire du drapeau Français avant et après la révolution, l’amour du drapeau pendant la 1ere guerre mondiale, ce que sont les fourragères, une évocation rapide de l’histoire si particulière du drapeau du 92ème RI ; Il est aborder ensuite la déontologie du porte-drapeau et la pratique, avec des drapeaux d’association.

Durant l’année scolaire 2016/2017, j’ai rencontré 420 jeunes gens et jeunes filles ; 42 sont volontaires pour porter un drapeau ; et 6 portent dores et déjà un drapeau.

L’année 2017 /2018 s’annonce avec passion.

Et maintenant ? Avez-vous d’autres projets en vue ?

Un premier projet en cours de concrétisation en liaison avec la faculté de lettres de l’UCA :

Mémoire et Tourisme ; Il s’agit de faire plancher les étudiant en master de tourisme en réalisant un support liant le tourisme géographique et culturel au tourisme de la Mémoire.

L’Université est très intéressé dans un double sens : le développement de la citoyenneté de leurs étudiants, mais également, pouvoir leur proposer un sujet qui sort des sentiers battus.
Le Souvenir Français est partant dans cette belle aventure, ainsi que l’association André Maginot et l’association des Retraités Militaires du Puy de Dôme. Les offices de tourisme concerné ne sont pour l’instant pas enthousiastes.

Enfin, un projet plus lointain dans le temps, plus flou : La réalisation d’une BD qui animera les volcans de chez nous. Mais pour l’instant Je ne peux vous en dire plus…