Réapprendre à faire du sport quand on est diabétique

Le service endocrinologie-diabétologie de l’Hôpital d’Instruction des Armées Desgenettes (HIAD) de Lyon a organisé en partenariat avec le service de diabétologie du groupement hospitalier Est de Lyon (Hospices Civils de Lyon) le premier stage de ski pour diabétiques de type 1, le dimanche 22 mars 2015, dans le domaine des Grands-Montets. 

Cette sortie à ski a permis à 4 patients diabétiques de l’HIAD et 7 patients des HCL, âgés de 25 à 55 ans, accompagnés de leurs soignants, de découvrir leurs capacités sportives en haute montagne, bien loin du cadre médicalisé et aseptisé de l’hôpital.

Pour le docteur Jean-Philippe Le Berre chef du service endocrinologie-diabétologie de l’HIA Desgenettes: « cette sortie a appris aux patients à gérer leur dose d’insuline et à adapter leur alimentation en fonction de leur activité physique pour éviter tout risque d’hypoglycémie. Les volontaires pouvaient être équipés de capteurs de dernière génération permettant de  mesurer le taux de sucre en continu et donc de prévenir la survenue d’hypoglycémie pendant l’effort. Grâce aux tests effectués, nous leur avons démontré qu’ils peuvent continuer à faire du sport et donc vivre normalement, sans se couper du monde extérieur et se priver de sorties».

Pour Nicolas, diabétique de type 1, 30 ans : « C’était super sympa, à refaire avec grand plaisir. Seul, je n’aurais jamais osé faire du sport de la même manière : le capteur a permis de voir que je suis resté « stable », malgré l’activité physique du matin, de l’après-midi et le repas, sans avoir pris d’insuline le midi.» Et Sara d’ajouter : « c’était fantastique, j’ai pu skier sans me préoccuper du diabète et tomber dans la poudreuse, comme tout le monde ».

« Vivement l’an prochain pour une sortie en Vallée Blanche, si la météo le permet cette fois. Un grand merci à nos partenaires institutionnels, Homeperf et Vitalaire » a souligné le docteur Le Berre.

Le Diabète
Le diabète est dû à un excès de sucre dans le sang. En France, le diabète atteint 3 millions de personnes, dont près de 253 000 en région Rhône-Alpes. Le diabète de type 1 représente 10 % des cas de diabète et nécessite un traitement quotidien par insuline.