Remise d’insigne à la 9ème promotion de la classe préparatoire à l’enseignement supérieur de l’EPA

 Tout comme leurs camarades des classes de l’air, les élèves de la neuvième promotion de la classe préparatoire à l’enseignement supérieur (CPES) de l’École des Pupilles de l’air a reçu son insigne lors d’une cérémonie samedi 4 février 2017.

Baptême de la 9° promotion des C.P.E.S.

Cette cérémonie réunissant les classes préparatoires, les familles des élèves et les cadres de l’EPA a mis à l’honneur les élèves de CPES, aussi appelés « Racines », en présence de leur parrain le lieutenant-colonel Thomas Crouan.

— Un fusilier-commando pour parrain

La 9ème promotion de CPES a choisi pour parrain le lieutenant-colonel Crouan, un officier fusilier-commando. Aujourd’hui commandant des commandos parachutistes de l’air n°20 sur la base aérienne 115 d’Orange, il a servi tout au long de sa carrière au sein des forces opérationnelles de sécurité et de protection de l’armée de l’air. Détaché à de nombreuses reprises en Afrique et au Moyen-Orient, il a notamment été affecté trois années en Jordanie en tant que conseiller Forces Spéciales du général commandant le Joint Special Operations Command (JSOC) à Amman.

Cet officier au parcours riche et différent de l’image de l’officier pilote que l’on peut avoir d’un officier de l’armée de l’air sera pour eux un exemple à suivre.

 Les « Racines »

Lors de cette cérémonie, l’insigne des « Racines » leur a été remis par leur parrain et les Khûbes (les élèves des classes de l’air effectuant une troisième année).

Sur l’insigne, crée par la 6ème promotion de CPES, se détache la racine (√) représentative de la CPES. Cette cérémonie matérialise ainsi l’identité propre de la CPES, tout en l’inscrivant parfaitement dans celle des classes de l’air par une filiation naturelle.

L’occasion de rencontrer les anciens

Lors du cocktail qui a suivi la cérémonie, les élèves de la 9ème promotion ont rencontré d’anciens CPES, revenus pour partager avec eux leur expérience à l’EPA et leur parcours depuis qu’ils ont quitté l’École.

Une journée forte en émotion pour les « Racines de 9 ».

©EPA