LA RÉSERVE MILITAIRE EN ENTREPRISE

Soumises à la loi du 22 décembre 1999, les entreprises sont tenues de permettre à leurs collaborateurs-réservistes opérationnels d’effectuer 5 jours de réserve par année civile. En outre, cette loi interdit tout licenciement, déclassement professionnel ou sanction disciplinaire à l’encontre d’un réserviste pour raison d’absences dans le cadre de sa fonction au sein de la réserve.

Afin de faciliter la mise en œuvre de la réserve au sein des entreprises, la Défense propose plusieurs accompagnements. Des correspondants réserve-entreprise régionaux se tiennent à leur disposition pour les conseiller ; il est également possible de désigner un interlocuteur privilégié dans l’entreprise pour répondre aux questions relatives à la réserve militaire.

Enfin, une convention de partenariat peut être signée entre le ministère des Armées et l’entreprise qui le souhaite.

Ce contrat permet de faciliter la disponibilité et la réactivité des salariés de l’entreprise titulaires d’un engagement à servir dans la réserve (ESR). Il permet aussi de resserrer les liens entre l’entreprise et les forces armées, notamment par l’intermédiaire du réserviste, et de mettre en place le socle d’un partenariat durable avec la Défense. L’entreprise signataire de la convention peut bénéficier de nombreux avantages :

  • Assimiler certaines périodes de réserve à la formation professionnelle continue et récupérer les coûts salariaux correspondants ;
  • S’inscrire à des formations et des stages proposés par le ministère des Armées ;
  • Intégrer des valeurs portées par la réserve au sein de la responsabilité sociétale (RSE) ;
  • S’attribuer la qualité « de partenaire de la Défense Nationale » ;
  • Accéder à l’information relative à la défense et à la sécurité nationales ;
  • Bénéficier du réseau des entreprises partenaires de la Défense ;
  • Accéder au prix de la réserve militaire2 ;
  • Bénéficier du savoir-faire et du savoir-être des collaborateurs-réservistes : gestion du stress, dépassement de soi, engagement, adaptabilité, disponibilité, loyauté, management, esprit d’équipe…
  • Depuis le 7 février 2017, bénéficier d’une réduction d’impôt.

Le réserviste opérationnel, un atout de taille pour l’entreprise

Si les réservistes sont une richesse incontestable pour l’institution militaire, ils représentent également un atout indéniable pour l’entreprise.

Au sein des armées, les compétences s’additionnent aux savoir-faire. Discipline, esprit d’équipe, fiabilité, intégrité, leadership, management, gestion du stress… sont autant de compétences que le salarié saura mettre en pratique dans sa vie professionnelle comme il sait le faire lorsqu’il est en mission en tant que réserviste.

De plus, une étude – sur la base de la population active – a prouvé qu’un salarié-réserviste était moins absent pour des raisons médicales que son homologue civile.

Véritable atout pour l’entreprise, le réserviste participe, à moyen et long terme, à développer et renforcer sa notoriété. Il contribue également à améliorer la qualité de ses produits et/ou services, et donc, la satisfaction de ses clients.

Enfin, la proximité des valeurs militaires avec celles de la Responsabilité sociétale des entreprises font du réserviste un salarié responsable.