SENTINELLE sécurise l’IRONMAN Vichy

Samedi 25 et dimanche 26 août s’est déroulée la 8e édition de l’IRONMAN Vichy. Ses 4 500 coureurs et sa dizaine de milliers de spectateurs, en font un événement sportif majeur pour la ville et le département de l’Allier. C’est la première année que la force SENTINELLE était déployée sur cet événement.

Manifestation sportive internationale qui s’adresse avant tout à des athlètes confirmés, amateurs ou professionnels, l’IRONMAN est un triathlon longue-distance. Les sportifs parcourent 3,8 km à la nage, 180 km en vélo et enfin 42 km de course à pied. D’autres parcours sont également proposés comme le 70.3 (1,9 km de natation, 90 km à vélo, 21 km de course), l’IRONKIDS et l’IRON girl. L’événement a rassemblé des passionnés originaires de toute la France mais aussi de nombreux pays étrangers.

La force SENTINELLE a été déployée du vendredi 24 au lundi 27 aout afin d’assurer la sécurité des quelques 15 000 sportifs et visiteurs présents sur l’événement, en renfort des forces de sécurité intérieures mobilisées. Les militaires engagés sur cet événement ont participé à un objectif de dissuasion – notamment grâce à des patrouilles pour surveiller les abords du village IRONMAN et du quai de l’Allier – qui répond à la permanence de la menace terroriste à laquelle la France est confrontée.

La concertation et le dialogue permanents entre la Préfecture et le Délégué militaire départemental et les organisateurs auront permis d’anticiper les besoins liés à un événement sportif de cette ampleur et d’y répondre, contribuant ainsi au bon déroulement de cet IRONMAN.

A propos de l’opération SENTINELLE

La force Sentinelle mobilise jusqu’à 7 000 soldats déployés dans la durée, comprenant le dispositif opérationnel permanent et l’échelon de renforcement planifié. Il existe, de plus, une réserve stratégique de 3000 militaires sous les ordres du Président de la République, prêts à intervenir en cas de crise majeure. Ce volume de forces de 10 000 hommes correspond au contrat opérationnel fixé aux Armées pour intervenir sur le territoire national.

L’engagement de l’échelon de renforcement planifié est le fruit d’une concertation qui a lieu à deux niveaux :

  • Au niveau zonal, le dialogue permanent entre le préfet de zone et le général de corps d’armée Philippe LOIACONO, gouverneur militaire de Lyon, et officier général de la zone de défense et de sécurité Sud-Est, permet d’évaluer les besoins et de faire les demandes de renforcement requises au regard de l’appréciation de la menace ;
  • Au niveau national, la cellule de coordination Intérieur/Défense (C2ID) se réunit tous les mois pour évaluer les demandes, et engager les forces les plus adaptées à la mission.