Les soldats de Sentinelle répondent à l’appel au don de sang de l’EFS

Depuis le jeudi 7 mars dernier, les soldats de l’opération Sentinelle engagés sur la région lyonnaise se relaient à l’Établissement Français du sang (EFS). Une première pour cet établissement qui accueille généralement des civils.

Après avoir été informé que les stocks de sang étaient au plus bas – l’EFS a lancé un appel au don urgent le 5 mars dernier – le chef du groupement Sentinelle Rhône a tenu à encourager ses hommes à aller toujours plus loin dans leur engagement et à donner leur sang au profit de la population civile.


Habitués à faire des dons au service de santé des Armées, notamment pour des blessés sur les théâtres d’opération, leur acte citoyen est un engagement supplémentaire puisque cette contribution ira à destination des français.

Afin de ne pas interrompre leur mission et gêner les patrouilles – un don du sang dure en moyenne entre 45 minutes et 1 heure – les hommes et femmes de Sentinelle étaient là sur le temps de leur temps de repos.

Au total, c’est une centaine de dons de la part des soldats de l’opération Sentinelle, déjà enregistrés par l’EFS de Lyon en quelques jours. Cela représente l’estimation quotidienne des dons de l’établissement de Lyon.

A propos de l’Établissement français du sang

Tous les jours, les EFS ont un besoin d’environ 10 000 dons pour approvisionner les établissements de santé civile et soigner les malades.

Il est possible de donner à partir de la majorité jusqu’à la veille des 61 ans. En France, seuls 4% de la population a déjà effectué un don.

Plus d’informations : https://dondesang.efs.sante.fr/