Succès pour les journées portes ouvertes du 68eRégiment d’Artillerie d’Afrique

Les 21 et 22 juin, près de 5 000 visiteurs étaient présents pour les journées portes-ouvertes célébrant les 30 ans de professionnalisation et de présence du 68e régiment d’artillerie d’Afrique (68e RAA), sur le camp de la Valbonne.

Au travers de ces deux jours, les visiteurs ont découvert les missions du régiment, l’évolution du matériel et des tenues, de 1984 à nos jours. Des représentations de dressage de chien et des techniques de combat ont également été mises en place.
Parmi les activités proposées, un cross solidaire a réuni le dimanche enfants et adultes, dont le bénéfice est reversé à la cellule d’aide aux blessés de l’armée de Terre (CABAT).

La traditionnelle journée de l’artillerie d’Afrique
En parallèle de ses journées portes ouvertes, le régiment a organisé la traditionnelle journée de l’artillerie d’Afrique, le vendredi 20 juin sur le camp de La Valbonne. Cette cérémonie vise à entretenir l’histoire et les traditions des sept régiments d’artillerie d’Afrique, aujourd’hui dissous, dont le 68 est dépositaire.
Le général Hervé Gomart, commandant la 3e brigade légère blindée à Clermont-Ferrand, à laquelle le régiment appartient, a présidé la cérémonie, qui s’est tenue en présence de nombreuses autorités civiles et militaires, notamment le général adjoint engagement PERALDI, représentant le Gouverneur militaire de Lyon et ancien chef de corps du 68eRAA.

Le 68e Régiment d’Artillerie d’Afrique (68 RAA) sa devise : «De l’audace, toujours».
Le 68e RAA implanté sur le camp militaire de la Valbonne dans l’Ain, est le régiment d’appui polyvalent de la 3e brigade mécanisée (3e BM) de Clermont-Ferrand. Attaché à ses traditions, il est l’héritier et l’unique dépositaire du patrimoine des régiments d’artillerie d’Afrique aujourd’hui disparus. Il est constitué de 6 compagnies ce qui représente environ 800 hommes et femmes.

Le 68e régiment d’artillerie d’Afrique assure les missions d’appui direct des unités au contact du groupement interarmes, neutralisation dans la profondeur et tirs de contre batterie, défense contre les menaces aériennes, recueil du renseignement.
Comme toutes les formations de l’armée de terre, il peut aussi mettre sur pied des unités afin de participer aux missions intérieures de type Vigipirate. Tourné vers l’engagement opérationnel, il part chaque année remplir des missions sur les cinq continents : Mali, Afghanistan, Djibouti, Nouvelle- Calédonie, Sénégal, Tchad, Liban, Mayotte et Guyane.

©CCOM OGZDS-SE